Quelle est la recette d’un suivi efficace ?

Il existe des conditions nécessaires à une efficacité scientifiquement acceptable d’un traitement, selon les analyses menées par Guralnick (1998) et Ramey et Ramey (1998) :

  • Les interventions utilisent les techniques comportementales pour la mise en place d’un développement harmonieux chez le jeune enfant (procédures de renforcement positif par exemple)
  • Les interventions portent sur tous les domaines du développement (langage, moteur, cognitif, social, etc.) Un curriculum propre à chaque enfant est établi.
  • Les interventions doivent être soumises à des évaluations fréquentes. L’observation directe et la mesure des performances individuelles sont utilisées pour déterminer les progrès qui apparaissent et ajuster les programmes d’apprentissage.
  • Les interventions prennent en compte les parents comme co-intervenants
  • Les interventions sont dirigées et supervisées par des professionnels ayant un Master de Sciences en analyse du comportement, formés à l’analyse du comportement appliquée (ABA, Applied Behavior Analysis)* et ayant une expérience avec de jeunes enfants avec troubles du développement.

*Note importante:
Le SIG (Special Interest Group for the Association of Behaviour Analysis) ne considère pas les BCaBA (vs. BCBA), les personnes ayant suivi des formations équivalentes ou moins importantes, qualifiées pour la mise en place d’un suivi, pour diriger et guider les interventions de manière indépendante. Ils peuvent mener des interventions et assister dans la mise en place de programmes, mais doivent être correctement supervisés par des BCBAs ou équivalents” (traduit par des consultants et spécialistes ABA , http://members.tripod.com/RSaffran/consultants.html#top)

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>